AXE 2

CREAVA
Création et valorisation de données et de corpus en sciences humaines et sociales

Contexte

Les données sont progressivement devenues un enjeu majeur de la recherche en sciences humaines et sociales. Dans ce contexte, la capacité des laboratoires de SHS à créer de nouvelles données originales, les organiser, les documenter, les enrichir et enfin les traiter dans leur complexité et leur caractère souvent massif constitue un élément déterminant de leurs recherches et de leur rayonnement scientifique.

Quatre directions sont proposées :

  • S’appuyer sur les acquis obtenus dans les domaines des sciences du langage et du traitement automatique des langues ; élargir l’objectif de gestion et de pérennisation de ressources langagières (corpus écrits, oraux et multimodaux ; lexiques, dictionnaires et terminologies ; outils de traitements et de valorisation de ces ressources) à l’ensemble du champ des SHS ; l’ouvrir davantage à des ressources multilingues incluant les langues régionales.
  • Produire et collecter des données originales en sciences humaines et sociales (textes et édition de texte, histoire orale, arts du spectacle, gestes fins, entretiens, site archéologique, fonds d’archives, banque d’images historiques ou archéologiques, bases de données juridiques, corpus de données issues de la numérisation 3D d’objets, données socio-économiques forêt-bois).
  • Recenser des données iconographiques mises en circulation dans l’espace médiatique (touristique, œnotouristique, industriel, naturel, etc.) des publics nationaux et frontaliers (Belgique, Luxembourg, Allemagne) qui participent puissamment à la construction de l’image (et à la stéréotypie) du territoire régional. Ce travail de collecte et d’analyse donnera lieu à une cartographie sémantique par l’image numérique en circulation qui sera rapportée à l’évolution du concept de « territoire de marque » et à la promotion de l’entité Grand Est.
  • Concevoir, conserver, promouvoir des œuvres contemporaines et des dispositifs scénographiques via la numérisation 3D, la création de galeries virtuelles et de dispositifs de collecte, traitement et archivage de données patrimoniales ayant trait aux pratiques artistiques au sein du tissu culturel de la Grande Région.

LA MSH RECRUTE SA/SON RESPONSABLE SCIENTIFIQUE POUR L’AXE 2

Profil

De par son activité de recherche, le.a futur responsable scientifique est formé.e à l’utilisation et au traitement des données. Ses compétences dans ce domaine lui permettent de dialoguer avec les ingénieurs et techniciens de la MSHL, mais aussi avec des chercheurs qui n’auraient pas ce niveau d’expertise. Il.Elle est par ailleurs sensible aux questions techniques, éthiques ou juridiques liées aux données et à leur exploitation. Ses collaborations l’amènent également à travailler avec des chercheurs appartenant à des pôles scientifiques hors SHS.

Missions

Le.a responsable scientifique a pour l’essentiel un rôle d’animateur.rice. Il.Elle suscite et accompagne les projets. Il.Elle organise ou co-organise des événements. Il.Elle inscrit son action dans le cadre du CPER COVD à l’échelle du Grand Est, en lien avec les partenaires de Champagne-Ardenne et d’Alsace. Pour l’aider dans ses missions, il.elle bénéficie d’un budget annuel de fonctionnement, et de l’appui des techniciens et ingénieur.e.s de la MSHL. En tant que membre du Codiresp, il.elle a part à la définition des choix et orientations de la MSHL. Il.Elle est associé.e à l’élaboration du projet scientifique de la MSHL.

Nomination

Après avis du Conseil de laboratoire, le.a responsable scientifique d’axe est désigné.e par le Conseil scientifique de la MSHL et nommé.e pour une durée de 5 années renouvelable une fois (article 5 de la Convention).


Mail de candidature AVANT LE 30 JUIN 2022 MINUIT : msh-lorraine-direction@univ-lorraine.fr