LA MAISON.

La Maison des Sciences de l’Homme Lorraine : entrer, pour s’y croiser, pour y séjourner

La Maison des Sciences de l’Homme Lorraine est une Unité d’Appui et de Recherche (UAR) relevant de la double tutelle du CNRS et de l’Université de Lorraine. Elle est membre du GIS Réseau national des Maisons des Sciences de l’Homme (Rn MSH). Contrairement à certaines autres MSH, elle n’héberge pas, mais vient en appui aux 21 unités de recherche associées.

Disposant de 900m2 de surface de bureaux, salles de réunion, plateaux techniques, elle accueille les chercheurs à la Maison de la recherche (23 rue Baron-Louis, Nancy), à Libération (91 avenue de la Libération, Nancy) et sur le campus du Saulcy (bâtiment A ex-ISGMP, Ile du Saulcy, Metz).

L’équipe des techniciens et ingénieurs couvre la plupart des compétences nécessaires au bon déroulement des projets de recherche : veille scientifique, montage des dossiers, accompagnement technique et juridique dans le cycle de vie de la donnée (acquisition/production, organisation, enrichissement, diffusion, archivage), assistance sur plateau technique, édition, communication.

Comme toutes les MSH de France, la MSHL soutient en priorité les projets qui ont une ambition interdisciplinaire, un fort impact social, ou qui s’ancrent dans les territoires et leur tissu socio-économique. Elle favorise l’innovation et encourage la mise en place de réseaux d’envergure internationale.

Clairement positionnée dans le paysage régional de l’enseignement supérieur et de la recherche, elle définit ses orientations en cohérence avec les pôles scientifiques CLCS, SJPEG et TELL, et avec l’i-site LUE. Elle dialogue avec les unités de recherche du site (UMR et UR), avec les écoles doctorales et l’ensemble des acteurs de la recherche en Lorraine. Elle développe des collaborations avec les trois autres universités du Grand Est, et particulièrement avec la MISHA à Strasbourg.

Des événements (conférences, tables rondes, ateliers) sont régulièrement organisés. La MSHL participe aux manifestations nationales ou européennes (Fête de la science, Nuit des chercheurs) visant à ouvrir la culture scientifique au grand public.

Développées avec le soutien de l’UL, du CNRS, du CPER, les plateformes technologiques de la MSHL sont à la disposition des chercheurs et de leurs projets. Dédiée à l’étude du comportement, ECHO propose un outillage sophistiqué pour des expériences modulables, individuelles ou collectives. NUMERILAB offre un service de numérisation et océrisation des corpus.

Mais la MSHL est avant tout une maison, un lieu où l’on se sent bien. Il faut faire le premier pas pour y entrer. Parmi les occasions de pousser la porte, figurent les appels à projets annuels MSHL, les appels à projets Rn MSH, les initiatives portées par les axes, l’utilisation des plateformes.

Entrer, non pour rester seul, mais pour faire des rencontres, prévisibles ou non. La MSHL est un espace de croisement et d’échange de points de vue : on y teste des hypothèses, on y fait naître de nouveaux objets de recherche.

Entrer, non pour passer vite, mais pour séjourner durablement. Installer son projet à la MSHL c’est tirer profit du haut degré de compétence des techniciens et ingénieurs, c’est saisir les opportunités offertes par le Rn MSH, un réseau de 23 maisons qui unissent leurs forces dans le cadre de projets thématiques, méthodologiques ou structurants.

Entrer, s’y croiser, y séjourner… 3 actions simples pour faire monter en puissance votre recherche.

Nicolas BruckerDirecteur de la Maison