BIENVENUE Baptiste GAUSSEN !
INGENIEUR D’APPUI À LA RECHERCHE À LA MSH LORRAINE

Interview

POUVEZ-VOUS VOUS PRÉSENTER PROFESSIONNELLEMENT EN QUELQUES MOTS ? VOTRE PARCOURS, VOTRE DOMAINE DE COMPETENCES, LE LIEU OÙ VOUS ÊTES SITUÉ, VOS INTERACTIONS AVEC LES CHERCHEURS ET ENSEIGNANTS CHERCHEURS ?…

Linguiste de formation, et traducteur à mes heures perdues, je suis actuellement ingénieur d’appui aux projets de recherche en SHS.

Cela signifie concrètement que je rencontre les chercheuses et chercheurs pour les aider dans le montage de leur projet SHS.

Je les aide notamment à trouver le bon appel à projet pour leur projet, et comment répondre aux critères d’éligibilité et de sélection de la meilleure manière.

POURQUOI AVOIR VOULU VOUS ENGAGER AU SEIN DE LA MSH LORRAINE ?

Linguiste de formation (je parle couramment l’anglais et le mandarin, que je traduis à mes heures perdues), je suis naturellement attiré par les sciences humaines. La linguistique évidemment, mais pas seulement… L’histoire, la littérature sont aussi des sujets que j’apprécie.

J’ai aussi une expérience de trois ans dans le montage de projets scientifiques au sein du CNRS. Je m’occupais des aspects financiers et administratifs, mais aussi des aspects rédactionnels pour certains projets (les ERC, projets européens de haut niveau).

C’est donc tout naturellement que j’ai voulu mettre mes compétences en ingénierie au service de la MSH Lorraine.  

QUELLES SONT LES ACTIONS QUE VOUS COMPTEZ MENER DANS LES PROCHAINS MOIS ?

Au cours de la MSH week – série de rencontres organisées à Metz et Nancy – un besoin des laboratoires a été identifié : se former en écriture pour répondre aux appels à projets.

En effet, beaucoup de jeunes chercheurs arrivent dans leur unité, sans avoir d’idée précise sur la manière de trouver un financement pour leurs projets…

Je compte leur proposer une cartographie la plus détaillée possible, et faire une veille des appels à projets les plus pertinents pour les SHS.

Ensuite, je pense proposer une série de formations pour apprendre à répondre aux appels à projets. (ANR, Europe, UIF)

Bien sûr, en attendant, n’hésitez pas à me contacter si vous voulez qu’on discute de votre projet !